in

Cheveux qui tombent : les 10 principales raisons (et que faire)

Cheveux qui tombent : les 10 principales raisons (et que faire)

Vous avez êtes nombreuses à aimer et à vous poser des questions sur notre article comment stopper la chuter des cheveux Dans la continuité, cet article devrait combler vos interrogations.

La chute excessive des cheveux, qui se caractérise par la perte de plus de 100 cheveux par jour, est préoccupante et peut survenir en raison des changements hormonaux de la ménopause ou de l’andropause, du stress, d’une alimentation pauvre en nutriments et vitamines ou de l’anémie, par exemple.

De plus, les cheveux qui tombent beaucoup peuvent également survenir après l’accouchement, ce qui est considéré comme normal en raison des changements hormonaux, tout comme cela peut également arriver en raison d’une infection fongique du cuir chevelu ou de l’utilisation de médicaments, en particulier ceux utilisés pour guérir le cancer. . .

Dans ces cas, il est conseillé de consulter le dermatologue pour identifier la cause et orienter le traitement qui peut être fait avec des aliments adéquats, des médicaments, des compléments alimentaires, des shampooings, voire des techniques esthétiques telles que la carboxythérapie ou le laser, ou des techniques chirurgicales telles que l’implantation ou greffe de cheveux.

Une perte de cheveux excessive peut être causée par :

1. Aliments pauvres en nutriments et vitamines

Une alimentation pauvre en nutriments, vitamines et minéraux, comme les protéines, le zinc, le fer et les vitamines A et C, peut entraîner la chute des cheveux. En effet, ces nutriments aident à la croissance et au renforcement des cheveux, donc une alimentation pauvre en ces nutriments favorise la chute des cheveux.

Que faire: vous devriez avoir une alimentation équilibrée et nutritive riche en protéines, en fer, en zinc et en vitamines, comme de la viande maigre, du fromage, du lait, des fruits, des légumes et des légumes frais, selon les directives du nutritionniste. De plus, vous devrez peut-être utiliser des compléments alimentaires qui doivent être indiqués par votre médecin ou votre nutritionniste. En savoir plus sur les aliments contre la perte de cheveux.

2. Stress excessif et anxiété

Un stress et une anxiété excessifs peuvent provoquer un déséquilibre hormonal du cortisol, une hormone liée au stress, qui, lorsqu’elle a des niveaux élevés, peut provoquer une perte de cheveux excessive, avec une augmentation du nombre de mèches qui tombent chaque jour. Cela est dû à une condition appelée effluvium télogène caractérisée par une perte de cheveux généralisée sur le cuir chevelu et une interruption de la croissance des cheveux. En savoir plus sur l’effluvium télogène.

De plus, le stress et l’anxiété peuvent affecter la digestion et l’absorption des nutriments dans le corps, provoquant un déséquilibre des vitamines et des nutriments essentiels à la croissance et au renforcement des cheveux, entraînant la chute des cheveux.

Que faire: Il est important d’identifier la cause du stress, comme le travail, les études ou un problème familial, ainsi que de rechercher des activités qui vous procurent du plaisir, comme rencontrer des amis, faire de l’exercice et développer un passe-temps, comme la photographie ou la couture, par exemple. Suivre un psychologue aide à rechercher la connaissance de soi et à développer l’équilibre émotionnel, soulageant le stress. Voir d’autres stratégies pour lutter contre le stress.

3. COVID-19

Certaines personnes diagnostiquées avec COVID-19 peuvent subir une perte de cheveux accrue quelques semaines après avoir été infectées par le SRAS-CoV-2, qui peut durer de 6 à 9 mois. Certaines études indiquent que cette baisse est liée à l’augmentation des cytokines pro-inflammatoires due à l’infection, cependant il est plus probable qu’elle soit une conséquence du stress, de l’anxiété et/ou de la fièvre qui peuvent être présents à ce moment.

Que faire: Dans la plupart des cas, la perte de cheveux causée par le COVID-19 disparaît entre 6 et 9 mois après l’infection, sans nécessiter de traitement. De plus, en même temps que les mèches tombent, d’autres mèches naissent, il est donc courant de remarquer des mèches plus petites sur le cuir chevelu.

Bien qu’il s’agisse d’une situation qui ne nécessite pas de traitement, il est recommandé de consulter le dermatologue afin qu’une évaluation du cuir chevelu et de l’état de santé général de la personne puisse être effectuée et, par conséquent, pour confirmer la cause et évaluer la nécessité d’un traitement. pour accélérer la pousse des cheveux et/ou prévenir la chute des cheveux.

4. Ménopause ou andropause

La ménopause, qui est l’interruption des menstruations par le processus naturel de vieillissement de la femme où l’ovaire cesse de produire des œstrogènes, ou l’andropause, qui est la ménopause masculine au cours de laquelle les testicules réduisent la production de testostérone, provoque un changement hormonal qui peut entraîner la chute des cheveux plus souvent.

Que faire: vous devriez consulter le gynécologue, dans le cas des femmes, ou l’endocrinologue, dans le cas des hommes, afin d’évaluer la nécessité d’un remplacement hormonal et, par conséquent, de prévenir la chute des cheveux.

5. Période post-partum

Pendant la grossesse, les hormones œstrogène, progestérone, ocytocine, HCG et prolactine sont élevées, ce qui laisse les cheveux beaux et brillants. Cependant, peu de temps après l’accouchement, les niveaux d’hormones chutent rapidement, principalement les œstrogènes et la progestérone, revenant à des niveaux proches de la normale dans les 24 heures suivant la naissance du bébé. Cela peut rendre les cheveux plus faibles et tomber davantage.

Que faire: continuez à avoir une alimentation équilibrée et nutritive avec des fruits et légumes frais pour assurer les nutriments du bébé et la nutrition du cuir chevelu, réduisant ainsi la perte de cheveux. De plus, vous devez suivre les directives de votre sage-femme concernant l’utilisation de vitamines et de suppléments pendant la phase d’allaitement, car ces nutriments aident également à prévenir la chute des cheveux.

6. Anémie

L’anémie ferriprive peut entraîner une perte de cheveux excessive, car le fer est un minéral essentiel à la production d’hémoglobine, une protéine qui transporte l’oxygène des globules rouges vers tous les tissus du corps, y compris le cuir chevelu, qui reçoit moins d’oxygène et de nutriments, peut provoquer chute et affaiblissement des cheveux.

Que faire: Un hématologue doit être consulté pour évaluer le besoin de supplémentation en fer, ainsi que pour suivre un régime riche en fer dirigé par un nutritionniste, comprenant des crustacés, du foie de poulet cuit, des graines de citrouille et des légumes à feuilles vert foncé tels que le brocoli ou le chou de Bruxelles, pour Exemple. Consultez la liste complète des aliments riches en fer.

7. Utilisation de produits chimiques sur les cheveux

L’utilisation de produits chimiques sur les cheveux tels que le formaldéhyde, les lisseurs ou les teintures capillaires peut affaiblir les mèches qui peuvent devenir plus sèches et cassantes, en particulier à la racine, ainsi que des dommages à la cuticule des cheveux, ce qui peut entraîner la chute des cheveux.

Que faire: Après avoir utilisé des produits chimiques sur vos cheveux, il est essentiel de prendre soin de vos cheveux à l’aide d’un shampooing et d’un après-shampooing doux, d’hydrater vos cheveux au moins une fois par semaine et d’éviter d’utiliser un sèche-cheveux ou un lisseur. Si vos cheveux continuent de tomber, il est recommandé de consulter un dermatologue qui pourra vous recommander des formules hydratantes spécifiques ou l’utilisation de suppléments pour aider à restaurer la racine et favoriser une croissance saine des cheveux.

8. Usage de drogues

Certains médicaments tels que la warfarine, l’héparine, le carbimazole, l’isotrétinoïne, l’acitrétine, le lithium, les bêta-bloquants, la colchicine, les amphétamines et les médicaments anticancéreux peuvent favoriser la chute des cheveux.

Que faire: consultez le médecin qui vous a prescrit le médicament, car son utilisation ne doit pas être interrompue. De plus, vous pouvez consulter un dermatologue pour l’utilisation de suppléments qui n’interfèrent pas avec l’action des médicaments et, par conséquent, préviennent la perte de cheveux trop fréquente. Dans le cas du traitement du cancer, certains agents chimiothérapeutiques peuvent entraîner la chute des cheveux, qui repoussent lorsque la personne termine le traitement.

9. Infection fongique

Une infection fongique du cuir chevelu, appelée teigne, teigne ou teigne, peut entraîner une perte de cheveux excessive et provoquer des démangeaisons intenses du cuir chevelu.

Que faire: consulter le dermatologue qui peut indiquer l’utilisation de shampooings ou de médicaments antifongiques. En savoir plus sur le traitement de la teigne sur le cuir chevelu.

10. Hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est un déséquilibre des hormones produites par la thyroïde qui sont réduites, principalement la T3 et la T4, qui sont essentielles au fonctionnement de toutes les cellules de l’organisme, et qui peuvent rendre les cheveux plus fins, plus secs et ternes, entraînant leur chute. Cheveu.

Que faire: un endocrinologue doit être consulté pour faire une évaluation des hormones thyroïdiennes et le traitement le plus approprié qui peut être fait avec l’utilisation des médicaments indiqués par le médecin. Découvrez comment l’hypothyroïdie est traitée.

11. Pelade

L’alopécie areata est une affection causée par des facteurs génétiques ou des maladies auto-immunes telles que le vitiligo ou le lupus, qui provoquent une chute rapide des cheveux sur la tête et/ou d’autres régions du corps qui ont des poils, comme les sourcils, la barbe, les jambes et les bras.

Que faire: il est nécessaire de consulter un dermatologue pour identifier la cause de la pelade et indiquer le traitement le plus approprié qui peut être fait avec l’utilisation de médicaments, de techniques esthétiques telles que la carboxythérapie ou le laser, ou de techniques chirurgicales telles que l’implantation ou la greffe de cheveux . Découvrez comment traiter la pelade.

Retrouvez tous nos articles sur la perte de cheveux et comment prendre soin de ses cheveux cassant dans notre guide : perte de cheveux

Written by Prinzi Milena

Rédactrice en chef decoiffureafro.fr en charge de la section beauté afro. Si je ne lisse pas mes cheveux, ne revitalise pas en profondeur et ne teste pas tous les masques capillaires disponibles, je regarde des films. Qu'est-ce que j'aime le plus dans le fait d'être rédactrice beauté ? Participe à des événements de l'industrie, et apprend de nos coiffeurs mondiaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment enlever le gris des mèches blondes ?

Huile de noix de coco vs huile d’olive pour les cheveux : quelle est la meilleure ?